ACTUALITÉS

bien-être animal
Opération récolte de croquettes
Le vendredi 18 septembre 2020

La question du bien-être animal est de plus en plus importante pour nos concitoyens. Elle est aussi une priorité pour DéFI. Ce 4 octobre, c’est la Journée Mondiale du Bien-être animal, « Il faut se réjouir de l’importance que suscite la question des animaux et de leur bien-être dans notre société tant du côté des citoyens que des politiques », analyse le député bruxellois, et vétérinaire, Jonathan de Patoul.

Participez à l’action croquettes

Aux quatre coins de la Wallonie, de Bruxelles et de sa périphérie, les échevins DéFI en charge du Bien-être animal et certaines sections locales du parti organisent une grande opération de récolte d’aliments pour animaux.

Au bas de cette page, découvrez les initiatives mises en place par les échevins DéFI en charge du Bien-être animal.

En Région bruxelloise :

Section DéFILieu de dépôtDates et heures de dépôt
Auderghem (1)Administration communale d’Auderghem
rue Idiers 12, 4e étage
1160 Auderghem
Du 28/09 au 09/10
De 8h à 12h et de 14h30 à 16h30
Auderghem (2)Épicerie sociale
chaussée de Wavre, 1171
1160 Auderghem
28/09, 30/09, 02/10, 04/10, 06/10, 09/10
De 10h à 16h, les mercredi, vendredi et samedi
Auderghem (3)Banque alimentaire
avenue des Héros, 40A
1160 Auderghem
Samedi 03/10
De 11h à 12h
EtterbeekMagasin UNE VIE DE CHIEN avenue de la Chasse, 31
1040 Etterbeek
Le 02/10 de 9h30 à 18h
Le 03/10 de 10h à 18h
Evere (1)Parvis du Cimetière de Bruxelles
Avenue du Cimetière de Bruxelles, 159
Vendredi 02/10
De 17h à 20h
Evere (2)Rond point à la hauteur de la piscine Triton
Avenue des Anciens Combattants, 260
Samedi 03/10
De 10h30 à 12h
Evere (3)Parvis de l’ Eglise Saint-Vincent
Place Saint-Vincent, 2
Samedi 03/10
De 13h à 15h
UccleSiège de DéFI
chaussée de Charleroi, 127
1060 Saint-Gilles
Samedi 03/10
De 14 à 16h
SchaerbeekHôtel communal
Place Colignon
1030 Schaerbeek
Du 4 au 31/10
Du lundi au vendredi (8h-16h) et le jeudi 8h-19h)
Woluwe-Saint-PierreASBL Cat Rescue
rue Voot, 97
1200 Woluwe-Saint-Lambert
Samedi 03/10
De 13h à 17h
Woluwe-Saint-LambertASBL Cat Rescue
rue Voot, 97
1200 Woluwe-Saint-Lambert
Samedi 03/10
De 13h à 17h

En périphérie bruxelloise :

Section DéFILieu de dépôtDates et heures de dépôt
DrogenbosRue Kuiken 109
1620 Drogenbos
Samedi 03/10
De 12h à 15h
Rhode-Saint-Genèseavenue des Pâquerettes, 4
1640 Rhode-Saint-Genèse
Samedi 03/10
De 16h à 19h

En Région wallonne :

Section DéFILieu de dépôtDates et heures de dépôt
Braîne-le-ChâteauRefuge de Braîne-le-Château
Bois du Foyau, 95
1440 Braine le Château
Dimanche 04/10
De 13h à 16h
FleurusSur les parkings du Carrefour et du Tom&Co de FleurusDimanche 04/10
De 9 à 13h
GemblouxAuprès du Primeur de Lonzée, sur le parking ING 89 ch. de Namur 5030 GemblouxLe samedi 03/10 de 8h à 16h30
Genappe (1)L’Arche asbl
allée du Traynoy, 14
1470 Bousval
Les samedi et dimanche
de 10h à 12h et de 13h à 15h
Genappe (2)avenue Henri Semal, 15
1470 Genappe
Les samedi 03/10 et dimanche 04/10
Libramont-ChevignyTom & Co Recogne
Rue du Flosse, 2
6800 Libramont-Chevigny
Les vendredi 02/10 et 03/10
Heures d’ouverture
Nivelles (1)ASBL NaturAll  et Refuge
chaussée de Bruxelles, 182
1400 Nivelles
Dimanche 04/10
De 10h30 à 16h
Nivelles (2)Un toit pour eux
Avenue du Centenaire, 80
1400 Nivelles
Samedi 03/10
De 12h à 16h

Réfléchissons autour des besoins fondamentaux des animaux

Selon Jonathan de Patoul, « il est nécessaire de s’appuyer sur une expertise scientifique mais aussi juridique. Aujourd’hui il est, par exemple, populaire de s’afficher en défenseur de la cause en distribuant des primes à l’adoption d’animaux de refuges. Si ce type d’initiative est évidemment louable et permet de mettre en évidence la question de l’abandon dans notre pays, elle devrait obligatoirement être accompagnée d’une sensibilisation par des professionnels aux besoins de l’animal sur le plan physiologique, éthologique ou en termes de santé, ce qui n’est pas toujours le cas. On peut par exemple facilement coupler ce type de prime à l’obligation de consulter un vétérinaire avant l’adoption. Chez DéFI, nous souhaitons que nos actions en termes de bien-être animal soient réfléchies autour de ces aspects fondamentaux pour les animaux. »

En Wallonie, à Bruxelles et en périphérie bruxelloise nos échevins du bien-être animal se bougent

Au cours des derniers mois, DéFI a permis de faire aboutir un certain nombre d’avancées tant au fédéral qu’à la Région bruxelloise ou dans les communes. « Sur le plan juridique, on a réussi à sortir les animaux de la catégorie des biens et à faire reconnaître leur sensibilité et l’existence de besoins biologiques », rappelle Jonathan de Patoul.

Le ministre DéFI Bernard Clerfayt, en charge du Bien-être animal, veut lancer de nombreuses initiatives ambitieuses en faveur des animaux, tandis que les 10 députés régionaux bruxellois sont également spécialement attentifs à cette question.

Bernard Clerfayt pose les nouvelles bases légales de la protection des animaux en Région bruxelloise : « Les lois en matière de bien-être animal reposent actuellement sur un cadre juridique datant de 1986. Il est temps de dépoussiérer tout ça. Dans ce code, se trouvera, par exemple, la liste légale des reptiles que les Bruxellois peuvent détenir chez eux. Actuellement le citoyen peut détenir n’importe quel reptile sans interdiction. Cela peut entrainer certains problèmes : logement inadapté, espèces dangereuses… »

DéFI veut lutter plus efficacement contre la maltraitance envers les animaux

« Le combat est toutefois loin d’être fini !. En terme de maltraitance, DéFI souhaite par ailleurs, par le biais d’une proposition de loi, étendre le droit d’action des associations de protection animale afin de lutter plus efficacement contre la maltraitance envers les animaux. Nous souhaitons également porter la question du lien positif entre l’homme et l’animal dans notre société. La présence des animaux à nos côtés comme partenaires dans le développement d’une société plus apaisée et plus durable doit réellement être encouragée. La sensibilisation au respect et aux besoins des animaux doit être accentuée, entre autres dans nos écoles. », continue Jonathan de Patoul.

Chats errants : un plan global pour lutter contre la problématique à Fleurus

À Fleurus, l’échevin DéFI du Bien-être animal Mikhaël Jacquemain dévoilera, le 2 octobre, son plan de lutte contre les chats errants. Il comprendra notamment la mise en oeuvre de trappage, de stérilisation, d’identification et de mise à l’adoption (lorsque c’est possible) des chats sans maître. La commune investira en effet à la fois dans un programme en collaboration avec des associations spécialisées, dans l’achat de matériel adéquat et dans la formation des agents constatateurs, mais aussi dans une démarche visant à informer, à accompagner financièrement, puis finalement à sanctionner les propriétaires de chats ne respectant pas l’obligation de stérilisation.

« La problématique des chats errants est à la fois liée au bien-être animal, à un risque sanitaire mais aussi à une menace sur la faune naturelle », rappelle Mikhaël Jacquemain. « Agir directement sur la population existante, souvent en souffrance malgré une relative discrétion, serait complètement inutile si on ne s’assurait pas de diminuer au maximum l’apport de population sauvage provenant d’animaux domestiques non stérilisés. Plutôt que des mesurettes ponctuelles, c’est donc un plan global que nous tenions à mettre en oeuvre. »

Libramont sensibilise les enfants et le public fragilisé

À Libramont-Chevigny, Jonathan Martin, échevin DéFI du Bien-être animal, nous fait également part des mesures mises en place dans sa commune, ou en cours de concrétisation :

  • Sensibilisation des enfants, avec l’organisation de deux journées thématiques à la Bibliothèque communale, les 5 et 6 octobre, autour du concept suivant : « Un animal est une responsabilité, pas un jouet ! »
    • Découverte ludique de la notion du bien-être animal
    • Rencontre avec un vétérinaire et un refuge
    • Animation par leurs bibliothécaires autour d’un livre thématique
  • Sensibilisation du public fragilisé
    • Journée de consultations « vétérinaire » gratuites envisagées
    • Prime à la stérilisation de chats domestiques
    • Chèques-toilettage 
    • Récolte de croquettes, en vue de dons au public fragilisé via le CPAS

A noter qu’une campagne de stérilisation des chats errants est prévue pour la fin de l’année. 

Du coaching canin à Woluwe-Saint-Lambert

À Woluwe-Saint-Lambert, Gregory Matgen, échevin LB-DéFI du Bien-être animal, propose depuis 2018 des séances d’information et de coaching canin dans les parcs de la commune. Grâce au concours d’une comportementaliste, les maîtres peuvent bénéficier gratuitement de conseils pour mieux comprendre leur chien et ses comportements mais aussi pour améliorer sa conduite au sein de l’espace public. 

La veille de la journée mondiale des animaux, la commune de Woluwe-Saint-Lambert organisera, en collaboration avec l’asbl Cat Rescue située rue Voot 97, une opération de récoltes de croquettes et d’aliments pour chiens et chats abandonnés ou appartenant à des personnes en situation de précarité. Toute personne, habitant la commune ou non, pourra venir apporter des aliments entre 13 et 17h. L’asbl se chargera ensuite de les redistribuer.

Un Conseil consultatif du Bien-être de la personne animale à Schaerbeek

Au niveau de Schaerbeek, l’échevine Deborah Lorenzino veille à l’élaboration, le suivi et la bonne mise en œuvre de la politique liée au Bien-être de la personne animale de la commune via une série de  mesures telles que :

  • la promotion et le soutien à la stérilisation des chats errants/domestiques, 
  • le développement d’infrastructures spécifiques (nichoirs/aires de liberté canins/hôtels à insectes/canisites/…), 
  • la gestion des espaces verts favorables à la biodiversité locale (espèces mellifères et indigènes en faveur des insectes et oiseaux), 
  • des campagnes de communication et événements (conférences et concours).

En 2019, cette politique ambitieuse en matière de Bien-être animal a été ponctuée par la mise en place d’un Conseil consultatif du Bien-être de la personne animale. Cette nouvelle instance réunit des citoyens, des spécialistes et des associations. Il permettra de développer une vision stratégique à long terme et une politique bienveillante envers les animaux. Comme son nom l’indique, ce conseil a un rôle consultatif et a pour buts et missions :

  • d’étudier les besoins en termes de bien-être animal à Schaerbeek ;
  • de sensibiliser, informer et responsabiliser les citoyens Schaerbeekois à la question du Bien-être animal ;
  • de lutter contre la maltraitance animale ;
  • de proposer de nouveaux projets en la matière.

Ce Conseil Consultatif s’est réuni, pour la première fois, fin 2019 et a décidé d’axer ses travaux sur 2 thématiques :

  • La lutte contre la maltraitance animale d’une part,
  • et l’information et la sensibilisation à destination du grand public, d’autre part.

Schaerbeek vise le label d’or en matière de bien-être animal

« Schaerbeek est, depuis longtemps, une commune pionnière en matière de Bien-être animal. En tant qu’échevine, je souhaite élargir le cadre des actions menées jusqu’à présent. La défense des droits des animaux évolue depuis quelques années et nous aimerions aller encore plus loin. L’objectif est bel et bien de poursuivre une politique ambitieuse en matière de Bien-être animal, Schaerbeek vise ainsi clairement l’obtention du label d’or en matière de Bien-être animal octroyé par la Région. », déclare Deborah Lorenzino. Concrètement, outre la poursuite de primes en faveur de la stérilisation des chats domestiques et errants, l’échevine souhaite développer un véritable plan canin.

« L’objectif est d’équiper au minimum une de nos aires de liberté de la commune avec du mobilier urbain spécifique pour les chiens de toutes tailles. L’idée est d’offrir, en complément des riches espaces verts communaux propices aux promenades et des 6 aires de liberté existantes, de nouvelles activités d’interaction entre maître et chien et récréatives pour l’animal. En parallèle, un projet de création de plusieurs fontaines à eau pour les Schaerbeekois équipés également d’une vasque pour abreuver nos amis à 4 pattes est à l’étude. », conclut Deborah Lorenzino.

Dans la même rubrique
« Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui »
déclaration gouvernementale "Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui"
DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
Et demain ? DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
Réenchanter l’Europe pour la rendre plus forte et plus proche
Journée de l'Europe Réenchanter l'Europe pour la rendre plus forte et plus proche
#bravopourlessoins : Rendez-vous chaque soir à 20h pour remercier le personnel soignant
Belgique - Coronavirus Rendez-vous à vos fenêtres chaque soir à 20h pour remercier le personnel soignant
« Prenez soin de vous et des autres en restant chez vous », François De Smet s’exprime sur les mesures de confinement
Coronavirus "Prenez soin de vous et des autres en restant chez vous", François De Smet s'exprime sur les mesures de confinement
Nouvelles mesures – Un seul mot d’ordre : Restez chez vous !
Coronavirus Nouvelles mesures - Un seul mot d'ordre : Restez chez vous !